Accueil


Actualité récente

Nous procédons actuellement à une maintenance et une refonte de notre site web depuis la mi-décembre. Cela va durer quelques semaines, le temps de mettre à jour l'ensemble du site internet. Cela n'empêche en rien d'y naviguer, mais il y aura de nombreuses modifications. Aussi nous nous excusons pour la gêne occasionnée.


Il y a 4 ans en octobre 2016, une expérimentation archéologique a été réalisée sur la commune de Chambretaud. L'expérience avait pour but de tester l'extraction, la traction et le levage de blocs naturels à l'aide d'un cheval.

 

Pour consulter l'article et les photos, cliquer sur le lien :

Expérimentations de tractions et de levages de blocs mégalithiques


Le dimanche 20 septembre, lors des Journées Européennes du Patrimoine, les représentants du GVSPA ont tenus un petit stand à la ferme du Vasais à St Jean de Monts, où Arexcpo et l’OPCI, dont nous sommes partenaires, présentaient leurs activités au public. Nous avons eu quelques contacts intéressants et obtenus plusieurs témoignages sur des sites potentiels. Nous avons aussi répondu à de nombreuses questions posées sur la préhistoire de la Vendée, encore bien mal connue de nos concitoyens. Il y a encore beaucoup à faire.

Notre dernière publication

L'art rupestre en Vendée 2-Le bassin de la Haute Maine
L'art rupestre en Vendée 2-Le bassin de la Haute Maine


En juillet et août, une petite équipe du GVSPA a poursuivi le programme d’inventaire des mégalithes du Nord-Ouest vendéen, notamment sur les rives et les marais rétro-littoraux. Pas moins de cinq nouveaux monuments ont été retrouvés, certains n’étaient pas connus dans les différents travaux anciens ; d’autres considérés comme « perdus » ont été retrouvés.

 

Lire la suite


Le mercredi 5 août, deux membres du GVSPA en visite d’observation auprès du menhir classé MH de la Pierre Levée du Diable, sur la commune rétro-littorale de Soullans, ont constaté qu’un feu de bois assez fort en durée comme en alimentation, avait été entretenu contre la paroi ouest du mégalithe, opposée à la route (passagère) qui se trouve à une quinzaine de mètres.

 

Le feu a provoqué un délithage superficiel, mais bien marqué de la base du monolithe sur cinquante centimètres carré. Voilà une zone de la pierre sur laquelle on ne pourra plus faire d’étude sur d’éventuelles traces de peintures anciennes.

 

Mais en plus, ce feu a été fait (sans doute nuitamment) dans un bois sec, en période très chaude, ce qui aurait pu développer un incendie dramatique ; des habitations étant situées à une centaine de mètres. Cette irresponsabilité semble être l’œuvre de quelques adolescents alcoolisés devenus  inconscients de la gravité de leurs faits.

 

Le Président du GVSPA est entré en contact avec la Mairie de Soullans et attend d’être reçu, soit par M. le Maire, soit par un adjoint.

 

A suivre.